Pendant les vacances, Pierre Roman garde le contact !

10/12/2014

Pendant les vacances ou lorsque ses clients sont en déplacement (ou même s’installent à l’étranger), Pierre Roman garde le contact. Le travail continue par Skype ou par téléphone  Cela demande cependant qu'il existe déjà un certain niveau de confiance entre le coach et le coaché. (C’est ce qu’en psychothérapie on appelle « l’alliance thérapeutique »).

Q : Un outil comme skype peut sembler aux antipodes de cette dimension de confiance. Comment expliquez-vous que vous puissiez l’envisager ?

Pierre Roman : « En fait, sans l'alliance thérapeutique, le travail ne peut tout simplement pas se faire. C’est parce que le client a confiance qu’il va pouvoir se dire, souvent  au delà même de ce qu’il se dit à lui-même. Comme la thérapie, le coaching repose avant tout sur la qualité du contact qui s'établit entre client et praticien.  Je peux envisager de travailler avec  skype dès lors que mon client et moi-même sommes parvenus à un niveau d’intimité et de dévoilement qui le permette.

Il arrive qu’un client me passe un coup de fil entre deux séances pour me poser une question, témoigner de ce qui lui arrive ou éclaircir un point. Tout comme l’échange de mails, cette disponibilité fait partie du contrat de coaching. C’est de là qu’a germé l’idée d’aller plus loin il y a quelques années déjà.
Aujourd’hui, je considère Skype ou le téléphone sont des précieux alliés car ils rendent possible des séances qui autrement ne le seraient pas.

Q : Aux Etats Unis, de plus en plus de coachs n'utilisent plus que skype, ne rencontrant jamais réellement leurs clients. Qu'en dites-vous ?

PR : J'ai en effet entendu parler de cette manière de travailler, et je connais quelques collègues qui l'utilisent en France. Pour ma part, j'aime trop le contact humain pour m'en priver à ce point…

Pierre Roman coach

Contact :
+ 33 (0) 1 53 28 04 03
+ 33 (0) 6 07 41 56 49

Pseudo skype : lebalko

Retour
Top